Robert Arribarat - Du Rock'n'Roll à la NSU !

 

ROBERT


ARRIBARAT


Blason_de_la_Bigorre

JUILLAN

Bigòrra

RA_Banni_re_TOP

Du Rock n' Roll...

à la NSU!

 


BouFR_100_pxl

Mon cher Jean-Claude,

NSU et musicien, deux passions que nous avons apparemment en commun.
Sympa de me brosser ton parcours* (Bravissimo)... Par juste retour des choses, voici donc le mien, beaucoup plus modeste mais qui se poursuit encore aujourd'hui.

Né en 1946 près de Cologne (Allemagne), ma mère passionnée de musique a voulu me mettre au solfège dès mon plus jeune âge.

Malheureusement, le professeur de solfège faisait partie de la vieille école qui consiste à expliquer son art à coups de règle sur les doigts. J'avais donc décidé que la musique ne serait jamais ma copine, et point final... au grand désespoir de ma mère.

C'était sans compter sur l'arrivée du rock au début des Sixties... et la parution d'un article sur la revue "Système D" qui titrait: "Construisez vous même votre guitare".

J'ai toujours été très bricoleur et tu as du le comprendre au travers mes réalisations d'NSU. On s'est lancé avec un copain et quelques semaines plus tard nous avions «2 grattes» ( 2 guitares). Mon père ne voulant pas investir le moindre franc pour ce qu'il appelait cette "musique de sauvages", pas question d'aller plus loin dans le «matos» (matériel).

La prise PU (pick-up) du poste radio en bois (tu sais, celui avec l'œil magique et les prises derrière pour fiches banane, si, si...) me restituait un délice de sonorité pour quelques morceaux des Shadows que je répétais sans cesse. Ma mère était ravie et c'est pour çà que j'ai pu éviter le «véto paternel».

Ca à été le début de l'aventure. Répétitions dans la cave, fabrication d'amplis avec l'aide d'un copain radio-amateur, connaissance d'un batteur, puis d'un bassiste...etc.

Premier tournant, au bout de quelques répétitions, le bassiste était meilleur guitariste que moi, et la basse n'était pas son instrument favori. Je décidais donc de continuer ma carrière comme bassiste (tout en continuant à m'intéresser à la guitare, à la batterie et au chant)

Donc de 1964 à 1966: formation « The Marauders »… (Les Maraudeurs) (petits concerts, surprise parties et concours d'orchestres)

1967: Armée en Allemagne avec bien sûr formation d'un petit groupe à la caserne !

1968 à aujourd'hui: Orchestres de bals avec malheureusement une dégringolade en matière de contrats (merci les disco-mobiles) qui nous a fait passer de formations de 10 éléments à 2 aujourd'hui. Exit les cuivres et autres chanteuse, batterie et guitares. Nous tournons à présent avec un accordéoniste et animons des mariages, repas 3è âge et réveillons. Accordéon pour les anciens et musique enregistrée pour les jeunes. Pas vraiment le pied pour le vieux "rocker" des sixties.

C'est là qu'intervient le 2ème tournant :

Il y a 2 ans je me suis mis en tête de retrouver mes vieux copains « Marauders ». Coup de chance, le batteur et le guitariste sont sur place, les autres ont disparu ou habitent trop loin. Trois accourent ravis à mon rendez-vous. On descend dans ma petite salle de répétition (ou tout est toujours prêt pour jouer) et dans les minutes qui suivent, on se met à égrener les standards de notre jeunesse comme si on s'était quittés la veille !!

Comme tu l'as remarqué, la musique des 60' 70' fait fureur et toutes nos idoles d'antan sont en train de remonter sur les planches. Alors on s'est dit qu'on pourrait se relancer ne serait-ce que pour passer cette grosse envie nostalgique qui nous reprenait. C'est chose faite et nous en sommes aujourd'hui à une douzaine de contrats passés (pour des concerts ou soirées thème 60') et les demandes s'accélèrent.

Le nom est resté bien sûr celui de l'époque (le cerclage et la peau avant de la grosse caisse de 65 sont ceux de la batterie d'époque que j'avais gardés en souvenir)

Nous avons une accordéoniste-clavier qui compense un peu le manque de 2ème guitare... Gros plaisir pour tous les quatre.

Je te joins quelques photos de mon parcours + cheptel guitares pour le fun.

Quand je t'aurai dit que j'anime aussi un atelier guitare dans mon ancienne entreprise et que j'accompagne une chorale bigourdane (à la basse) tu auras compris que la musique est désormais mon passe temps n° 1 de retraité. Du coup, ma pauvre TT manque un peu d'affection et s'ennuie au fond du garage...

Moi qui pensais qu'à la retraite j'aurais largement le temps de tout faire...

*Jean-Claude BOUVAREL... J'étais également guitariste soliste de 1960 à 1962... De plusieurs groupes de « Rock'n'Roll et Twist » :

Willy Dan et ses Ombres, Nice – 1960

José Salcy et ses Jam's, Nice – 1961-62

Rocky Volcano et ses Rock'n'Rollers, France et Espagne – 1962

Françoise Hardy, France, Fin 1962...

Et passionné d'NSU depuis 1966, le pote d'Yves «Vonvon» EVRARD !


 

Génie créateur...

Grand passionné de NSU

...Et Guitariste !


 

NSU TT  1969

 

Modifié Spiess 1973

et sa maquette au 2/7ème

00_LES_2_NSU__De_face_

NSU_Robert_ARRIBARAT__et_Maxiature_


Historique de la construction

de la maquette

de sa NSU à l'échelle 2/7ème

Pour ceux qui aiment les détails...

1 - Comment l'idée de construire ce gros modèle réduit a t-elle germée ?

Fin 1973, à une époque où les grosses maquettes motorisées (Échelle 1/4) n'existaient pas et où l'on ne trouvait aucun accessoire fidèle plus grand que le 1/18è, un coursier a déposé 5 petits paquets frappés du logo Dunlop sur le bureau de notre Directeur Technique au Bureau d'études Aéro Socata. Dunlop nous offrait 5 beaux cendriers en verre encastrés dans des répliques du pneu « SP sport » pour nous remercier d'avoir choisi leur marque pour nos avions (MS Rallye).

Ce fut le déclic ! Je n'avais encore jamais trouvé de maquette de TT dans le commerce, et la réalisation de pneus à la fois beaux et solides était pratiquement mission impossible pour un amateur. Ceux que j'avais sous les yeux étaient trop beaux pour être brûlés par des cigarettes, alors l'idée de construire une maquette "autour" est arrivée presque aussitôt. L'obtention des précieux objets n'a été qu'une formalité à l'énoncé du sort que je leur réservais. L'échelle serait donnée par ces pneus... règle de trois... ça fait 1/3,5 >> 104 cm de long, 43 cm de large. Estimée à 6 kg, ça allait faire gros mais tant pis...

Quelques copains se sont penchés avec moi sur le projet. Il était réalisable. Le bébé NSU serait télécommandé et mû par un moteur électrique... qui sera vite remplacé par un thermique (noblesse oblige).

Pour les plans et la réalisation de la mécanique, pas de problème, mais pour la carrosserie rien... à part le modèle grandeur nature. Un de mes amis m'a suggéré de prendre des diapos qui serviraient à faire les plans par projection sur un mur. Il fallait simplement un télé puissant pour limiter les fuyantes. Mission accomplie avec un 600mm., et la construction a commencée, étalée sur plusieurs années.

2 - Description technique:

Le châssis, en contre-plaqué de 5mm supporte tous les organes mécaniques et sert de référence aux intérieurs (panneaux de portes, sièges, plancher et tunnel central...)

La carrosserie est en mousse de polyuréthane et la célèbre ligne de caisse qui fait le tour de nos NSU est en contreplaqué de 3mm.

Les vitres sont en plexiglas de 1mm cintré à chaud.

Pour accéder facilement à la mécanique, la carrosserie toute entière coiffe le châssis et repose sur des profilés en bois reproduisant les bas de portes.

Les jantes en aluminium tourné reçoivent chacune 5 rayons collés et un palier insérant un roulement à 2 rangées de billes pour axe de 6mm. Ces paliers sont fixés par 5 écrous et reproduisent assez bien les fixations de roues de la grande sœur.

Le moteur est un 4 temps OS de 6,5 cm3 avec embrayage centrifuge et démarreur Graupner (groupe utilisé sur maquettes d'hélicoptères). Il est largement suffisant pour les performances tranquilles que je m'étais fixées: 15 km/h.

L'échappement emprunté aux modèles 1/8 thermiques de course est en aluminium.

Pour ne pas trop compliquer et alourdir la maquette, la transmission par chaîne se fait sur la seule roue AR gauche et passe par l'axe de la suspension "à roue tirée".

La direction se fait par 2 "U" inversés coulissant sur des axes de 5mm et intégrant des ressorts pour assurer la suspension.

Le freinage est assuré par un disque flottant en aluminium pincé par un long levier garni de néoprène et tiré par le servo du frein.

La télécommande à 4 voies permet la direction, les gaz, le frein et le démarrage à distance. Tous ses accessoires sont invisibles et cachés sous la banquette AR et les baquets en polystyrène expansé.

L'arceau en tube aluminium de 10mm est garni de caoutchouc noir, comme sur la "vraie" et est bien utile pour le transport du châssis.

Les garnitures de portes sont en lames de balsa collées côte à côte pour imiter le rainurage du skaï. (Voir photo).

Les optiques de phares sont empruntées à des phares de vélo des 60's. Les ampoules jaunes sont pile à l'échelle.

Les feux arrières sont des voyants de tableau de puissance EDF et les clignotants avants, découpés dans le plexiglas de vrais clignotants. (Provenance Citroën).

Les attaches capot sont en caoutchouc moulé et les balais d'essuie-glaces en cuivre soudé + balsa.
Les enjoliveurs de phares furent les accessoires les plus durs à réaliser. Ils sont en aluminium collé trois couches et poli.

Les plaques minéralogiques, insignes NSU et fonds de cadrans sont sérigraphiés sur aluminium.

Toutes les ampoules sont branchées sur une prise "DIN" fixée à la carrosserie, ce qui permet d'illuminer la maquette pour expositions statiques, via un programmeur de machine à laver, une centrale clignotante et une batterie externes.

Tout le reste a été réalisé au hasard de découvertes et souvent à partir d'objets les plus inattendus.

Parmi les plus insolites :

Rétroviseur extérieur : Bout de carénage de thermomètre à ventouse !

Cadrans : Anneaux de classeurs verticaux !

Extincteur : Tube d'aspirine + balsa !

Radiateur d'huile avant : Bout de nid d'abeilles compressé + balsa !

Centre de volant : Demi passe-fils + bouche-trou en plastique !

Trompe de klaxon : Support de petite maquette de moto !

Joints de pare brise : Rainurage de tapis caoutchouc découpé !

...et enfin le petit clin d'œil:

Tuyau de trompe klaxon : Bout de fil électrique emprunté à l'alimentation du compresseur de la vraie (il fallait absolument qu'il y ait un bout de la vraie TT) !

Pour terminer, dernière touche avec la réalisation de la vignette 78... sans oublier le meuble et la vitrine sur mesures pour garer le bébé bleu. (Voir photo)

3 - Remerciements:

Merci à mon épouse qui a supporté le squat de la table de la cuisine et les poussières de polyuréthane tous les soirs pendant plusieurs mois.

Merci à tous ceux qui m'ont aidé de près ou de loin à réaliser cette maquette qui représente plusieurs milliers d'heures de travail.

Merci enfin à ma fidèle TT qui m'a servi de modèle... vous comprenez maintenant pourquoi nous ne nous sommes jamais séparés !

Robert Arribarat

F 65290 JUILLAN

Bigorre

Hautes Pyrénées, France

Facebook



VPN


NSU TT Spiess - Echelle 2:7ème


NSU TT Spiess - Echelle 2:7ème
1er essais avec moteur OS 40 - 4 temps 


NSU TT Spiess - Echelle 2:7ème
Essais réalisés sur un mini circuit automobile



ALBUM PHOTOS

00_60___Dany_Pol_72_Moustache

Robert Arribarat (Guitare Bass)
Groupe Dany Pol avec Moustache (à gauche)
 

000_60___Tommy_guns_Hendaye70

Robert Arribarat (Guitare Bass)
Thommy Guns
 

02_60___Maraud_cave_2

Matériel
The Marauders
 

04_60___Marauders_retr_1965_08

06_60___Ms07_10Bourdalat_008

Robert Arribarat (Guitare Bass)
Groupe The Marauders

07_60___Retro2000_mexic_88

Robert Arribarat (Guitare Basse)
Retro 2000 - Mexico 1988

00___Robert_BE_SOCATA_1974

Robert Arribarat
SOCATA
Bureau d'Etude


08_60___Soca_blues_Igon2_06

Robert Arribarat (Guitare Basse)
Soca Blues
Atelier Guitare

10_60___AccSixt_2005_27_8_05

Robert Arribarat (Guitare Basse)
 Mariage  

Duo Accords sixties
27.08.2005

11_60___guitares_amplis_2004_1

2010 
Robert Arribarat - Matériel
 


Transumance_bigourdane

Transumance Bigourdane
 Costumes folkloriques   


STATISTIQUES

Nombre de visiteurs de "Robert Arribarat" (Depuis le 24 Juin 2010) Certifié par Swisstools

8 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Commentaires (4)

1. Alexandre.DEMIR 14/01/2011

La maquette et de toute beauté...
Je me suis arrêté pour voir votre site. J'ai été mécanicien Chez ROC avec Fred STADLER à annemasse. Je connais donc un peu le milieu des gens de cette époque.
Cordialement.

2. devert thierry (site web) 24/02/2011

Bonjour !!
c'est vraiment par hasard, en cherchant de la doc sur un NSU prima de 56 que je suis tombé sur votre site ! la maquette est magnifique et le fait d'etre retraité Socata, et musicien et passionné NSU peut nous rapprocher ! en effet, je suis aussi a la Socata ( 22ans d'ancienneté), ex batteur de banda, toujours derriere mes futs pour le plaisir, et puis passionné d'anciens scoots, dont un moteur de NSU actuellement a renover pour un ami!! Je vous laisse le lien de mon blog !!!A bientôt !
Cordialement !
Thierry

3. Robert Arribarat 18/07/2011

Hello Thierry,
Encore un ami musicien !
22 ans à Socata, donc nous nous y sommes sûrement rencontrés car j'en suis parti en 2004 après 36 ans de BE (terminé à celui du TBM700). Merci pour tes commentaires...

4. Yves 11/12/2012

Simplement admiratif !
Wouahouuu !!
Quel passé !
Quel présent !
Quel futur nous réserves-tu l'ami ?
Bravo Roby !
As-tu gardé ta première gratte fabriquée... hands made ?
A bientôt !!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×