F - Circuit de Dijon - Prenois (1ère Partie)

circuit_dijon_prenois_Logo_3_Top__Long_

 

CIRCUIT DE LEGENDE

BouFR_100_pxl

DIJON - PRENOIS

France

00___Circuit_de_Dijon_Prenois_2010


Duel Arnoux Villeneuve par loveF1team

Un des plus fantastique duel de la Formule 1, pour la 2ème place entre René Arnoux (Renault RS10 N° 16) et Gilles Villeneuve (Ferrari 312T4 N° 12), Jean-Pierre Jabouille (Renault RS10 N° 15), en tête du Grand Prix a course gagnée, mais ne sait pas que son coéquipier de l'Équipe Renault effectue un remontée extraordinaire derrière le Québécois Gilles Villeneuve, obligé de ménager ses  freins et ses pneumatiques qui rendent l'âme... Malgré un "mano à mano" de résistance absolue, René dont le moteur déjeugeait dans la montée de Pouas, n'a pas pu, dans le dernier tour, dépasser Gilles pour lui ravir la 2ème place !

Commentaire de René Arnoux (Renault RS 10 N° 16) 

" Cette course restera à jamais gravée dans ma mémoire. Lorsque je me suis retrouvé derrière Gilles Villeneuve, nous étions dans une configuration de course où chacun de nous avait des problèmes. Gilles était quelqu’un de très dur avec sa mécanique et il avait détruit ses pneus en essayant de suivre le rythme de Jabouille. De mon côté, j’avais un gros soucis de déjaugeage. A l’époque, la Renault possédait plusieurs pompes dans les réservoirs et, à ce moment de la course, l’une des pompes était cassée si bien que je déjaugeais dans les virages à droite. C’était un sacré handicap lorsque l’on sait qu’à Dijon les trois quarts des virages sont à droite ! "

" Avec nos problèmes, on tournait Gilles et moi dans le même dixième ! et on ne voulait laisser cette 2e place à personne ! Jabouille était loin devant. On a alors commencé ce fameux duel… Je profitais des problèmes de freins de Gilles pour le dépasser au bout de la ligne droite des stands, on faisait ensuite toute la partie de derrière côte à côte, roue contre roue, parfois même encastrées, et enfin, dans la montée de Pouas, il reprenait l’ascendant lorsque mon moteur déjaugeait ! Villeneuve creusait alors suffisamment d’écart pour que, avec mon turbo, je revienne sur lui dans la ligne droite et que je le dépasse de nouveau au freinage ! et on repartait pour un tour de folie ! on s’est tapé, retapé, on s’est encastré les roues, un coup à droite, un coup à gauche. A l’arrivée, sur mon ponton droit, on ne voyait même plus les inscriptions " Renault ELF " mais seulement les traces des pneus Michelin de sa Ferrari ! A un moment, il m’a tellement poussé que je suis passé de l’autre côté d’un vibreur. Ca nous a obligé à passer le châssis au marbre car à la suite de cet incident un point d’ancrage du moteur s’était cassé. On nous a traité de fous. "

 

Les fous géniaux

" Au Grand Prix suivant, à Silverstone, on est passé tous les deux en semi-conseil de discipline. Un comité d’anciens pilotes, confortablement assis sur leur chaise, nous demandant de nous justifier. J’ai trouvé cela déplacé. Quand on nous a convoqué, on était tous les deux interloqués mais sereins et tranquilles. Nous sommes d’ailleurs ressortis sereins et tranquilles ! Je me souviens que Gilles leur avait dit : " Si demain ça se reproduisait, je ferais la même chose ". On nous a traité d’inconscients, en nous reprochant que, si les roues s’étaient touchées dans le sens axial, l’un de nous se serait envolé dans le public et aurait fait des victimes ".

" Quand ils m’ont donné la parole, je leur ai juste répondu que si ça avait été quelqu’un d’autre que Gilles, au lieu de finir troisième j’aurais terminé second. J’ai trouvé ces remontrances un peu ridicules. J’avais l’impression qu’on était deux enfants et qu’on allait mettre les doigts bien serrés pour prendre des coups de règle. Quand nous sommes sortis, on en a ri, bien sûr, mais on en a tiré des conclusions aussi. Ce duel, il ne s’est produit qu’une seule fois. Et sans aucune prétention, à l’époque, il n’aurait pu se dérouler qu’entre Gilles et moi. Parce qu’il y avait une complicité entre nous. On se respectait , on s’aimait énormément. Ce jour-là, avec notre duel, on a volé la vedette à Jabouille. Il avait pourtant remporté sa première victoire en Grand Prix et Renault venait de faire triompher le moteur turbo compressé ".

" Après la course, on est allé revoir les images TV en salle de presse. La salle était noire de monde. J’ai été frappé par la vidéo. J’étais revenu très fort sur Gilles et, durant notre duel, il y a plein d’endroits où on était limite. Si à un moment l’un de nous deux avait levé le pied en se disant " j’arrête, ça devient trop dangereux ", là, oui, ça serait vraiment devenu dangereux. On s’était encastré plusieurs fois les pneus, mais on roulait côte à côte et avec une telle régularité… comme la Patrouille de France dans un meeting aérien ! Ce qui m’avait marqué aussi, c’était la réflexion de Forghieri. Après avoir revu la vidéo, il s’était tapé sur le front et s’était exclamé à voix haute : " Et quand tu penses que c’était pour la deuxième place ! . "

CLASSEMENT DU GRAND PRIX DE FRANCE 1979

Circuit de Dijon - Prenois - 1er Juillet 1979

POS

PILOTE

NAT

ECURIE

TEMPS

1

Jean-Pierre Jabouille

Fr

Renault RS10

1:35'20"42

2

Gilles Villeneuve

Can

Ferrari 312T4

à 14"59

3

René Arnoux

Fr

Renault RS10

à 14"83

4

Allan Jones

Aus

Williams Ford FW07

à 36"61

5

Jean-Pierre Jarier

Fr

Tyrrell Ford 009

à 1'04"51

6

Clay Regazzoni

Sui

Williams Ford FW07

à 1'05"51

7

Jody Scheckter

RaS

Ferrari 312T4

à 1 tour

8

Jacques Laffite

Fr

Ligier Ford JS11

à 1 tour

9

Keke Rosberg

Fin

Wolf Ford WR8

à 1 tour

10

Patrick Tambay

Fr

McLaren Ford M28

à 2 tours


www.circuit-dijon-prenois.com


Caractéristiques du circuit

Le circuit automobile de Dijon-Prenois est un circuit français de course automobile situé à Prenois près de Dijon. L'inauguration du Stade automobile de Dijon-Prenois, avec un tracé initial de 3,289 km, a eu lieu le 26 mai 1972. En 1975, le tracé est porté à 3,801 km. De nombreuses courses d'endurance se disputèrent sur ce circuit : les 500 et 1 000 km de Dijon, les 4 et 6 heures de Dijon, le Championnat du Monde des protos et des Voitures de Sport FIA.

Actuellement, le circuit de Dijon-Prenois accueille des épreuves historiques (Grand Prix historique de Bourgogne, Grand Prix de l'Âge d'Or, ...), des épreuves nationales (Super Série FFSA, championnat suisse), ainsi que des compétitions de motos. En 2009,le circuit a accueilli le championnat allemand de voitures de tourisme DTM. Le 23 mars 2005, le circuit de Dijon-Prenois a été officiellement homologué pour une durée de quatre ans pour toutes les catégories de voitures, à l'exception de la Formule 1.

Formule 1

Le circuit a accueilli cinq Grands Prix de France de Formule 1 et un Grand Prix de Suisse en 1982 (le dernier organisé).

En 1979, Jean-Pierre Jabouille (Renault) marque l'histoire de la Formule 1 en remportant son premier Grand Prix, mais surtout en faisant triompher pour la première fois une monoplace à moteur turbocompressé. Sur le coup, son succès est pourtant en grande partie éclipsé par le duel d'anthologie que se sont livrés dans les derniers tours pour le gain de la deuxième place Gilles Villeneuve (Ferrari) et René Arnoux (Renault).

Alain Prost y a gagné son premier Grand Prix en 1981 sur Renault. Niki Lauda est le dernier vainqueur en Formule 1 en 1984.

Le record du circuit de 1min 05s 257 au tour à 209,633 km/h de moyenne a été établi en 1984 par Alain Prost qui courait pour l'équipe McLaren.

Le record de la pole position est également détenu par Alain Prost sur une Renault RE30B Renault. Il l'a établi lors du Grand Prix de Suisse en 1982 en 1min 01s 380, à la moyenne de 222,874 km/h.

 

Palmarès de la F1

 

SaisonGrand PrixDatePilote vainqueurNationalitéÉcurieRésultats
1974 Grand Prix de France 7 juillet Ronnie Peterson Drapeau : Suède Suède Lotus-Ford Résultats
1977 Grand Prix de France 3 juillet Mario Andretti Drapeau : États-Unis États-Unis Lotus-Ford Résultats
1979 Grand Prix de France 1er juillet Jean-Pierre Jabouille Drapeau : France France Renault Résultats
1981 Grand Prix de France 5 juillet Alain Prost Drapeau : France France Renault Résultats
1982 Grand Prix de Suisse 29 août Keke Rosberg Drapeau : Finlande Finlande Williams-Ford Résultats
1984 Grand Prix de France 20 mai Niki Lauda Drapeau : Autriche Autriche McLaren-TAG Résultats

 


Circuit de Dijon-Prenois
Circuit Dijon-Prenois.png
Caractéristiques générales
Lieu Prenois (France)
Événements
Grand Prix de l'Age d'Or, Super Série FFSA
Dimensions
Nombre de virages 8
Longueur 3,801 km
Meilleur tour (1984)
Temps 1 min 05 s 257
Pilote Alain Prost
Écurie McLaren

1960___1968___NSU_Logo_200_pxl_TOP

Challenge Audi-NSU

Coupe Robert Ferry

Circuit de Dijon - Prenois

1973

La NSU 1200 TT Groupe 2 - N° 59 de Jean Lafitte (119 MR 64)

En 1ère ligne sur la grille de départ… 3ème temps !

Qui sont les 43 autres…

Les reconnaissez-vous ?

00_1973_JL_Circuit_Dijon__D_part_

Le Circuit de Dijon - Prenois a considérablement changé depuis...

00_1973_JL_Circuit_Dijon__D_part__Article

Sur la première ligne, pour cette épreuve de la Coupe Robert Ferry 1972,

on reconnait le pilote palois (de Pau) Jean Laffitte (Photo Eclair - Journal régional des Pyrénées)

00_1973_JL_Circuit_Dijon__D_part__Article_2

Article très original d'un journaliste de la presse quotidienne locale... un certain J.B.

(Re-écrit ci-après, pour nos Amis passionnés de NSU, qui ne parlent pas le Français)

Jean LAFFITE, modèle de volonté

Rien ne vaut les coulisses pour déceler l'exploit, rien n'égale les vestiaires pour mesurer la sueur et le sang, rien ne montre le travail d'un pilote comme le garage.

C'est la que Jean Laffite révisait une millième fois sa NSU avec son camarade inséparable Dominique Le Moal.

Il a tâté du Challenge Audi 1971 et a participé aux épreuves (sur les circuits) de Magny-Cours, Nogaro, Monthléry, etc...

En 1972, il ne s'aligna que 6 fois puis cessa toute activité.

"J'avais la nostalgie de la lutte, mais ne pouvait me résigner à repartir. C'est ma femme qui m'y a encouragé. Elle est ma mascotte, même si elle n'aime pas me voir courir. Elle craint l'accident. Dès lors, grâce à sa compréhension, je suis reparti."

Il repart de plus belle

De fait, Jean Laffite, que l'on peut voir au Crédit Lyonnais (Une banque française), appliqué sur ses chiffres apporte la même conscience professionnelle à son moteur, à sa direction...

Il compte avec minutie, c'est sa passion ! Mais elle est raisonnée, profonde, marquée au coin de la sagesse de ses 29 ans.

Il s'est aligné dans l'épreuve de sélection à Dijon (Pour la Coupe Audi-NSU, Challenge Robert Ferry) il y avait du beau monde, mais Jean a fait surface.

Il partait bien à Monthléry, mais il y eut un accrochage.

Jean n'a pas faillit pour autant et dimanche il sera avec sa NSU, que son préparateur Monsieur Meznarie (P'tit Louis - Louis Meznarie, le "sorcier" Français de la préparation des meilleurs moteurs NSU, qui a aujourd'hui 79 ans ! Respect à Monsieur Meznarie) a mise au point, sur le circuit Paul Ricard au Castellet.

Le 15 avril il mettra le cap sur Dijon, le 22 sur Nogaro, etc...

16 épreuves figurent au calendrier de la saison de ce Challenge NSU.

"C'est un sport coûteux, nous dit-il, car à Pau nous sommes éloignés de tous les circuits, sauf celui de Nogaro. C'est mon violon d'Ingres et ma femme m'aide."

Chaque discipline sportive à ses humbles héros.

Jean Laffite nous apparaît comme un modèle de volonté et de cran.

Le sport n'admet pas les demi-portions pour l'automobile, il faut en convenir, il exige des supermen.

Jean Laffite fait partie de cette race.

Signé : J.B.

Laffite___Nogaro

1971 - Circuit de Nogaro

La NSU 1200 TT Groupe 2 (Tourisme Spéciale)

N° 10 de Jean Laffite (119 MR 64)

Ayant mené la quasi-totalité de la course...

Sur casse mécanique il abandonne la victoire à son poursuivant...

Jean-Claude Boucher !


édito

Par son histoire prestigieuse, ses spécificités techniques, sa situation géographique, son environnement privilégié, le Circuit Dijon-Prenois occupe une place de choix dans le cœur des passionnés de sports mécaniques.

C'est sur son tracé que se sont écrites quelques unes des plus belles pages du sport automobile international. C'est sur sa piste aux caractéristiques bien souvent uniques en France, voire parfois même en Europe, qu'amateurs et professionnels prennent un vif plaisir à mettre à l'épreuve, dans des conditions extrêmes, leurs qualités de pilotage et les performances de leurs machines.

Comme bon nombre d'acteurs économiques, le Circuit Dijon-Prenois s'est engagé dans une démarche d'entreprise citoyenne.

A l'heure où l'automobile se voit parfois contester la place qu'elle occupe dans notre société, le circuit apporte sa contribution pour une cohabitation pacifique entre l'utilité et la passion, entre la sécurité et le risque calculé.

Ce sujet a pour objectif de vous aider à vivre pleinement tous ces rendez-vous et à mieux connaître l'activité de votre circuit préféré.

En tant que spectateur, sur la piste de karting, lors de stages de pilotage, ou de journées club, chacun trouvera de quoi satisfaire sa passion des Sports mécaniques.

Avec les souhait de toute l'équipe du Circuit Dijon-Prenois qui souhaite aux néophytes et aux passionnés de Passion NSU une excellente saison 2011.


Histoire du Circuit

Le Circuit Dijon-Prenois a été le cadre de nombreux événements qui font partie de l'histoire du Sport Automobile, que ce soit la première victoire de Renault en Formule 1 – éclipsée par une lutte inoubliable pour la deuxième place entre Arnoux et Villeneuve – ou celle d'un certain Alain Prost, deux ans plus tard.

 2010

Une très belle programmation alliant compétition contemporaine et évènements historiques dont de nouveaux évènements moto et le retour de la Coupe de france des Camions.

 2009

Bon cru pour le Circuit Dijon-Prenois avec de très beaux évènements gâtés par la météo, dont le passage du DTM.


 2008

Une année de nouveautés au Circuit Dijon-Prenois. Travaux 2008

La sécurité sur la piste a été renforcée par l'agrandissement des bacs à graviers de la parabolique et de la courbe de Pouas. Le confort des pilotes a été intégré dans les travaux : 1/3 de l'enrobé piste a été refait. Les travaux de limitation de la propagation sonore se poursuivent par la végétalisation des surfaces rocailleuses.

Ces aménagements ont pour objectif d'offrir, aux participants, aux visiteurs et aux partenaires un confort de tous les instants.

La richesse du patrimoine historique du Circuit Dijon-Prenois est la force qui permet aujourd'hui de développer l'accueil au sens large pour que demain soit encore plus agréable.

 2005
Le Grand Prix de l'âge d'or arrive à Dijon. Le circuit Dijon Prenois devient le pôle européen des rassemblements et des compétitions de véhicules historiques.

 2004
La légende déménage à Dijon...
Les 12ème coupes Moto Légende s'intallent à Dijon, 35 000 spectateurs au rendez-vous.

 2001
Construction d'un complexe de karting ultra moderne
Organisation du Grand Prix de Dijon, Festival Ferrari, Grand Prix historique de Bourgogne.

 2000
Coupe d'Europe Camions FIA
Grand Prix Historique de Bourgogne, F1 Historique

 1999
Coupe d'Europe Camions FIA
Grand Prix Historique de Bourgogne, F1 Historique

 1998
Championnat du Monde GT Coupe d'Europe Camions

 1992
20ème anniversaire du circuit

 1989-1990
F 3000 et Championnat du Monde Sport Prototype

 1991-1997
Nouvelles épreuves Coupe d'Europe Camions. Course GT

 1984
Dernier Grand Prix de Formule 1 : Vainqueur Niki Lauda

 1982
Grand Prix de Suisse de Formule 1 : Vainqueur Keke Rosberg

 1981 Pit Lane
Grand Prix de France de Formule 1 : Vainqueur Alain Prost (1ère victoire en Grand Prix)

 1979
Première victoire du moteur Renault Turbo en Formule 1 avec Jean-Pierre Jabouille, théâtre de la lutte fantastique et légendaire entre René Arnoux et Gilles Villeneuve pour la 2ème place

 1977
Grand Prix de France de Formule 1 : Vainqueur Mario Andretti
 1975

Le tracé est porté à 3,801 km
Grand Prix de Suisse : Vainqueur Clay Regazzoni


 1974
Premier Grand Prix de France de Formule 1 : Vainqueur Ronnie Peterson

 4 Juin 1972
Première épreuve : Championnat d'Europe Prototypes

 26 Mai 1972
Inauguration du Stade Automobile de Dijon-Prenois. Tracé initial de 3,289 km


 1969
Début des études avec la collaboration de François Cevert et Jean-Pierre Beltoise

 1968
Lancement du projet "Stade Automobile à Dijon" par François Chambelland

Calendrier Saison 2011

Découvrez le calendrier des manifestations officielles du Circuit Dijon-Prenois.*

(sous réserve de modifications)

Rêves d'Enfants Malades 11 mars

 

Journée organisée par le Lions Club Dijon Doyen en faveur des enfants hospitalisés de la Région.

Durant cette journée il vous sera possible d'acheter un baptême de piste dans les GT les plus prestigieuses aux profits des Centres Hospitaliers qui accueillent des enfants malades.

Pour tout renseignement, n'hésitez pas à contacter le Circuit Dijon-Prenois au 03.80.35.32.22

déparateur

Coupe de France des Circuits 26 & 27 mars

  Traditionnelle ouverture des Championnats Français pour cette épreuve à la fois conviviale et rythmée.
Berlines, Monoplaces ou encore Prototypes, toutes les catégories seront présentes pour le bonheur de tous.

déparateur

Série VH FFSA 2 & 3 avril


LA REPRISE DE LA SERIE FFSA HISTORIQUE
DIJON AFFICHE COMPLET !

En courses historiques comme ailleurs, la pause hivernale prend fin. Le week-end des 2 et 3 avril, il reviendra au circuit Dijon Prenois le privilège de sonner l’heure des retrouvailles en accueillant le meeting d’ouverture de la Série FFSA « Trophée Historique des circuits » 2011.
Une « première » au programme abondant, riche de 22 courses, qui regroupera l’intégralité des challenges et trophées nationaux.
La Série FFSA au grand complet
Dans l’hexagone, le circuit de Dijon Prenois est l’un de ceux où il est le plus légitime de se pencher sur l’histoire du sport automobile. Pour avoir accueilli sept Grand Prix de Formule1 dans les années 70/80, le tracé de la Côte d’Or s’est forgé une aura à laquelle les pilotes de courses « VH » (pour Véhicules Historiques) sont tout naturellement sensibles aujourd’hui.
D’autant qu’au-delà de son glorieux passé (et présent) sportif, il offre à ses utilisateurs l’occasion de mémorables passes d’armes au fil de ses sélectives courbes sans fin. C’est donc en toute logique que la Série fédérale y revient cette année dans le cadre d’un meeting au nouveau label :
l’Historacing Festival. Un retour aux allures de rentrée des classes pour les différents challenges et trophées nationaux, dont aucun des 9 ne sera absent. Un fait si rarissime, qu’il ne se reproduira pas de l’année !
Ainsi, le public bourguignon aura-t-il la chance de découvrir un panorama complet des disciplines historiques françaises, des monoplaces des Trophée F3 classic, Trophée Formule Renault Classic, Challenge Formula Ford Historic et Trophée Formule Ford Kent, aux berlines de toutes natures qui se répartissent entre le Challenge GT/Tourisme de l’Asavé, le Trophée Maxi 1000, le Trophée Saloon Car, le Trophée Lotus et le Groupe 1 Champion Car.
22 courses pour 350 pilotes !
Et comme si cela ne suffisait pas, les organisateurs de l’Historacing Festival ont encore convié à ce grand rassemblement les protagonistes de deux autres trophées qui ont pour vocation de regrouper des monoplaces plus récentes : la Formule Zetec et le TW Rennsport Trophy, en provenance de Suisse.
Ce renfort aidant, c’est un programme pléthorique de 22 courses qui s’égrènera sous les yeux des spectateurs au cours du weekend. Et au moins 350 pilotes qui s’illustreront devant eux !
LES HORAIRES
Vendredi 1er avril : essais privés de 8h30 à 12h25 et de 13h30 à 15h25. Essais qualifs de 15h30 à 18h35.
Samedi 2 avril : essais qualifs de 8h30 à 12h05. Courses de 12h20 à 12h50 et de 14h00 à 18h25.
Dimanche 3 avril : courses de 8h30 à 12h50 et de 14h00 à 18h30.

Plus d'informations sur cette manifestation.

 


À suivre... 2ème Partie


STATISTIQUES

Nombres de visiteurs de "F-Circuit de Dijon-Prenois (1ère Partie)" (Depuis le Lundi 2 Mai 2011 : 21:34) Certifié par Swisstools

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site